Accueil > Actualités > Grands Travaux > « L’extension en mer se fera », a déclaré le Ministre d’Etat de Monaco
« L’extension en mer se fera », a déclaré le Ministre d’Etat de Monaco

30/09/2008 -

 Ni image, ni maquette. Et pourtant, le projet d’extension en mer à Monaco se dessine doucement. Ile ou presqu’île assez au large de la plage du Larvotto, elle ressemblera à un cap orienté vers l’Est, s’insérant dans le paysage et respectueux de l’environnement. Ce sont les grandes lignes présentées à la presse mardi 30 septembre par S.E. M. Jean-Paul Proust, Ministre d’Etat de la Principauté, à l’occasion d’un rapport d’étape sur le fameux projet d’extension d’urbanisme en mer à Monaco. L’Etat monégasque prévoit d’apporter une contribution dans le cadre de cette ambitieuse réalisation qui devrait sortir de mer à partir de 2011. Mais l’on ignore encore qui sera chargé de sa réalisation. « Le nom du groupement retenu sera connu avant Noël, au plus tard avant la fin février 2009 », a annoncé M. Proust. Cependant, sur les cinq équipes sélectionnées après l’appel à candidatures en juillet 2006, le gouvernement en a « distingué » deux : Monte-Carlo Development Company et Monte-Carlo Sea Land.
 

S.E. M. Jean-Paul Proust,
Ministre d’Etat de la Principauté de Monaco
© Charly Gallo - Centre de Presse de Monaco

Ces deux projets des architectes Norman Forster et Daniel Libeskind ont été privilégiés sur la base de critères techniques et urbanistiques. Mais « le concours n’est pas terminé et aujourd’hui personne n’est éliminé », a tenu à préciser le Ministre d’Etat de Monaco. Il reste en effet à apprécier la viabilité financière des cinq groupements qui concourrent pour un marché représentant entre 5 et dix milliards d’euros. Un critère décisif dans la tempête financière actuelle.
« Nous allons privilégier l’apport en fonds propres par rapport aux financements bancaires », a souligné Jean-Paul Proust. Des informations supplémentaires vont ainsi être demandées aux candidats pour clarifier, affiner et compléter l’aspect financier des projets. En effet, explique le Ministre d’Etat : « L’Etat monégasque veut garder le contrôle des opérations tout au long du processus mais souhaite le faire avec des garanties financières de bonnes fins ». « Nous souhaitons des financements assurés sur une période de dix ans » a précisé le chef du gouvernement de la Principauté.

« Travailler pour préciser la maquette financière » puis désigner le lauréat de l’extension en mer, telles sont donc les prochaines échéances pour les pouvoirs publics monégasques. Le nom du lauréat devrait être connu en février prochain au plus tard. Au-delà de ce rôle, l’Etat prévoit aussi d’apporter des contributions financières dans le cadre du droit à construire qu’il se réserve. Mais le Chef du gouvernement Princier l’a affirmé avec détermination, « il n’y aura pas de financement sur le Fonds de Réserve ». L’occasion pour Jean-Paul Proust de rappeler, en cette période de tourmente financière, le rôle capital de cette spécificité monégasque dont le montant approche 5 milliards d’euros : « La Principauté est protégée par son Fonds de Réserve. C’est notre sécurité, surtout si la crise se prolonge » a-t-il conclu.

Exposition des projets

Une fois le lauréat de l’extension d’urbanisme en mer désigné, d’ici au mois de février 2009, s’ouvrira un processus en trois phases : la préparation technique du projet, puis la construction de la dalle et enfin la réalisation des super-structures prévue à l’horizon 2011. En attendant, Jean-Paul Proust, Ministre d’Etat de la Principauté de Monaco, a promis, dès le lauréat du concours connu, une grande exposition destinée au public. Elle présentera les cinq projets élaborés par les groupements regroupant les plus grands architectes au monde.

Grands Travaux
-Label bleu pour un chantier de la voie « dorsale » en construction à Monaco
-« L’extension en mer se fera », a déclaré le Ministre d’Etat de Monaco
-Ouverture du tunnel Canton
 Dernière mise à jour: 29 Janvier 2009 (02:29) Copyright © 2014 Service Informatique du Ministère d'Etat www.gouv.mc