Accueil > Discours Officiels > Discours officiels de S.A.S. le Prince Albert II - Archives > Lors de l'Hommage des Grands Corps de l'Etat dans la Salle du Trône - nov 2005
Allocution de S.A.S. le Prince Albert II lors de l'Hommage des Grands Corps de l'Etat dans la Salle du Trône du Palais Princier - Jeudi 17 novembre 2005

Monsieur le Secrétaire d’Etat,
Monsieur le Ministre d’Etat,
Monsieur le Directeur des Services Judiciaires,

Vos hommages me touchent profondément et je tiens à vous exprimer mes sincères remerciements.

C’est en effet pour moi une grande émotion de recevoir en cette salle du trône l’hommage solennel des grands corps de l’Etat qui marque l’ouverture des cérémonies de mon Intronisation dans le cadre de la célébration de la Fête Nationale.

Monsieur le Secrétaire d’Etat, au nom de la Maison Souveraine, Monsieur le Directeur des Services Judiciaires, au nom de tous les membres du corps judiciaire, Monsieur le Ministre d’Etat, en celui de mon Gouvernement et de l’ensemble de l’Administration, vous venez de confirmer l’engagement de fidélité à ma Personne, à ma Famille et à nos Institutions de chacun des serviteurs de l’Etat.

En recevant cet engagement, j’en donne acte à vous-même et à chacune des personnes que vous représentez ici.

Monsieur le Secrétaire d’Etat, par votre voix, c’est l’ensemble de ma Maison qui vient de s’exprimer : membres du Cabinet, du Service d’Honneur et du personnel du Palais.

Entrer au service du Prince requiert, vous le savez, un engagement total, une loyauté absolue. Je mesure bien l’exigence que cela représente et les qualités qu’il faut démontrer. Chacun consent librement à servir ici mais respecter ensuite les principes de cet engagement devient un devoir impérieux.

Je sais pouvoir compter sur la disponibilité sans faille, de tous ceux qui oeuvrent en ce Palais.

Auprès de moi, j’ai souhaité constituer un Cabinet doté de toutes les compétences et tourné vers l’avenir.

Jean-Luc Allavena, vous savez que la fonction de Directeur de ce Cabinet que vous avez acceptée est une très importante responsabilité. Je connais vos qualités, votre détermination et votre ardeur au travail que vous mettrez au service de l’ambitieux programme que j’ai souhaité pour notre Pays.

Monsieur le Directeur des Services Judiciaires, vous vous êtes exprimé au nom de l’ensemble des personnels de vos services.

Comme vous l’avez souligné, lors de l’audience solennelle de rentrée des cours et tribunaux à laquelle j’ai assisté le 3 octobre dernier, il a été rappelé que la justice est rendue à Monaco au nom du Prince. C’est dire que le bon fonctionnement de cette justice exercée par les cours et tribunaux me concerne au plus haut point.

De l’indépendance de la justice je suis garant auprès des justiciables et j’ai confiance en la rigueur morale et l’impartialité du corps judiciaire tout entier, à l’écart des influences et des tentations médiatiques.

Je ne doute pas que les magistrats de la Principauté et le personnel du Greffe Général auront à cœur de continuer à œuvrer au quotidien à la qualité de la justice monégasque dans la discrétion et l’efficacité.

Monsieur le Ministre d’Etat, à travers vous, c’est l’ensemble du Gouvernement, mais aussi des fonctionnaires et agents de l’Etat et de la Commune qui a pris la parole.

En vertu de l’article 43 de la Constitution, « le Gouvernement est exercé, sous la haute autorité du Prince, par un Ministre d’Etat, assisté d’un Conseil de Gouvernement. » : vous agirez bien entendu dans ce cadre.

Le jour de mon Avènement, j’ai tracé devant les Monégasques les grands axes de mon action, qui s’inscrivent dans la durée. Il appartient au Gouvernement, muni de cette « feuille de route », de me soumettre les propositions de nature à répondre à tous nos objectifs.

Ce Gouvernement, que je viens d’élargir par la nomination d’un Conseiller aux Relations Extérieures dans le cadre des nouvelles Conventions franco-monégasques, dispose des moyens pour faire face à Sa mission et aboutir à des résultats tangibles. Cela requiert de votre part énergie, fermeté et ouverture.

Je souhaite rappeler ici l’importance que j’attache à la qualité de notre Administration dont le premier devoir est de se placer au service du public sans jamais perdre de vue la défense des intérêts de l’Etat.

Monaco a la chance unique d’être un petit pays, à dimension humaine. Notre Administration doit tirer profit de cet atout. La proximité doit permettre une instruction plus rapide des dossiers et des contacts plus personnalisés avec les Monégasques et les résidents.

En conclusion, je veux rappeler le fondement de nos Institutions, inscrit à l’article 2 de notre Constitution : « le principe du Gouvernement est la monarchie héréditaire et constitutionnelle. La Principauté est un Etat de droit attaché au respect des libertés et droits fondamentaux ».

J’ai longuement évoqué la loyauté, l’indépendance et le professionnalisme que j’attends de vous.

Souvenez-vous toujours que nous n’aurons réellement réussi que lorsque nous pourrons dire comme un sage venu d’Asie : « J’ai fait ce que j’avais à faire, j’ai reçu ce que j’avais à recevoir, j’ai donné ce que j’avais à donner ».

Aujourd’hui, la Principauté de Monaco est un Etat indépendant et réellement souverain. Nous pouvons donc bâtir avec confiance notre avenir et nous engager dans des voies ambitieuses : ma détermination est totale.

Enfin, vous avez exprimé vos engagements à mon égard, je veux vous confirmer le mien : J’agirai toujours dans le respect absolu de notre Constitution et de nos lois.

Je vous remercie.

**********************

Discours officiels de S.A.S. le Prince Albert II - Archives
-Lors de l'Hommage des Grands Corps de l'Etat dans la Salle du Trône - nov 2005
-Discours de S.A.S. le Prince Albert II au 60ème Sommet des Nations Unies à New York
-Discours de S.A.S Le Prince Albert II - 12 juillet 2005
-Allocution de S.A.S. le Prince Albert II lors de la remise des Distinctions honorifiques.
-Allocution à l’ouverture des journées commémoratives du Centenaire des expéditions polaires du Prince Albert Ier
-Allocution de S.A.S. le Prince Albert II de Monaco au Conseil National - Vendredi 23 juin 2006
-Déclaration de S.A.S. le Prince Albert II de Monaco pour le lancement de la Fondation Prince Albert II de Monaco
-Discours de S.A.S. le Prince Albert II – Forum Ambrosetti
-Devant les Présidents des Parlements des Petits Etats d’Europe
-En clôture des travaux du salon EVER, 2006
 Dernière mise à jour: 12 Décembre 2007 (01:55) Copyright © 2014 Service Informatique du Ministère d'Etat www.gouv.mc